Se commercialiser pour se faire engager

(English version available)

Le 20 mars, les étudiants en Relations Publiques de l’Université McGill ont été encouragés à assister à un atelier dont le but était d’apprendre à se lancer dans le monde du travail. Durant l’atelier organisé par le McGill Public Relations Student & Alumni Network, des professionnels des Relations Publiques ont expliqué comment intégrer leur milieu.

Bien que l’atelier visait des apprentis en Relations Publiques, les conseils consignés dans cet article peuvent être appliqués à d’autres secteurs d’emploi. Peu importe votre domaine cible, obtenir le travail idéal passe par l’exécution stratégique d’un plan de marketing. Vous devez faire de vous une image de marque. Et oui je l’ai dit! Vous êtes, nous sommes une marque.
Les compagnies sont des clients et vous êtes les produits dont elles ont besoin pour continuer dans leur lancée.

Plus bas, vous trouverez un résumé de conseils prodigués par Marie-Josée Cardin. Mme Cardin est une recruteuse pour la firme Lock Search Group. Toutes les idées viennent d’elles mais je dois avouer que j’y ai ajouté un tout petit quelque chose! Mes ajouts sont identifiables grâce à: .
Première étape, soyez confiants, les compagnies ont besoin de VOUS.


Soyez confiants, elles ont ont besoin de VOUS

Vous devez vous voir comme une solution pour votre employeur. Généralement, les employeurs recrutent par l’entremise de contacts ou en faisant un appel d’offres interne. Quand une compagnie prend la peine d’annoncer une ouverture de postes, vous pouvez conclure qu’elle n’a pas pu résoudre son problème à l’interne. Quand une compagnie va jusqu’à engager une agence de recrutement, ça veut dire qu’ils ont un problème… de taille.
En déposant votre candidature, VOUS vendez une solution. Vous vous commercialisez.

Le Marketing est une discipline du management qui cherche à déterminer les offres de biens, de services ou d’idées en fonction des attitudes et de la motivation des consommateurs. Dans le contexte de cet article, le marketing est la discipline par laquelle vous déterminez les offres de biens, de services ou d’idées en fonction des attitudes et motivations des compagnies ciblées.


Plan de Marketing pour les candidats à l’emploi

Établissez un lien entre un problème et votre solution

L’esquisse de votre plan de marketing devrait comporter quatre colonnes:

1 ère colonne: Les compétences requises.
Vous avez probablement lu les tâches requises, mais savez-vous vraiment ce dont la compagnie de votre choix a besoin? Faites vos devoirs! La plupart des compagnies énumèrent les compétences et les tâches nécessaires à l’exécution d’un emploi. Cependant, les corporations n’informent pas toujours les recruteurs des failles qu’elles ont besoin de combler en engageant un nouvel employé.
Les descriptions d’emploi sont souvent très génériques. Vous pouvez personnaliser votre approche en vous familiarisant avec la compagnie elle-même. Vous devriez vous efforcez d’en apprendre le plus possible sur l’entreprise et ses points faibles. Quels sont les domaines dans lesquels votre expérience serait bénéfique?
Les rapports annuels sont une mine de renseignements mais vous pouvez aussi lire des articles se rapportant à l’industrie dans laquelle évolue la compagnie pour laquelle vous postulez.

2ère colonne: L’expérience demandée
Vous êtes jeunes, peut-être encore aux études ou à peine diplômé et vous pensez que la seule expérience que vous avez c’est dans la remise de vos projets scolaires. Vous vous dites alors que dans votre lettre de motivation, vous allez souligner le fait que vous êtes assez intelligent pour pallier à votre manque d’expérience. Erreur!
Les entreprises ont souvent besoin des jeunes avec peu d’expérience parce que ses derniers sont faciles à orienter, comme un champ vierge qui ne demande qu’à être cultivé.
Si vous avez peu ou pas d’expérience, n’y faites surtout pas allusion. Concentrez vous sur vos compétences, ce que vous pouvez faire pour résoudre un problème. Étendez-vous sur les compétences acquises dans d’autres domaines (emplois précédents, bénévolats, etc) et comment elles peuvent être recyclées pour votre nouvel emploi.
Il se peut aussi que vous êtes plus âgés et que vous craignez qu’un de ses p’tits jeunes vous ravissent la vedette. Parfois un CV peut révéler votre âge. Cela peut être embêtant si vous ne voulez pas qu’on pense que vous êtes trop vieux pour apporter une touche rafraîchissante.
Dans ce cas, rappelez vous qu’un CV résume vos expériences les plus récentes. Pas besoin de fouiller dans les années 1987 lorsque vous n’en étiez qu’à vos débuts. Vous vous direz peut-être que vos premiers emplois sont plus dans le genre de celui pour lequel vous postuler mais faites quand même attention à vos dates.

3ème colonne: Récapitulez. Comment vos expériences peuvent être utilisées?
Cette partie nécessite une bonne stratégie. L’erreur la plus commune est de parler constamment de votre précédent employeur comme si vous brandissiez un trophée dans la face du recruteur. Vous devriez parler de vous, non de l’entreprise pour laquelle vous travailliez. Insistez à parler d’une boîte ou d’un domaine dans lequel vous avez travailler peut même gâcher votre entrevue. Comment?

Sortez de la boîte précédente. Votre ancien employeur n'est peut-être pas une référence mais vous devez vendre vos qualités.

Rappelez vous que vous ne savez pas qui se trouve en face de vous (la personne qui recrute). Il ou elle a peut-être engagé des gens qui ont également travaillé pour la même compagnie que vous et peut-être qu’on ne les a pas trouvé brillants (euphémisme).En appuyant sur votre passage dans la dite compagnie vous ne ferez donc que ranimer des sentiments négatifs.
Vous allez sûrement me dire que tous vos emplois et employeurs figurent déjà sur votre CV. Vous marquez un point! Mais la manière dont vous vous vendez peut vous faire rayonner en entrevue peu importe en quoi consistait votre ancien emploi.

4ème colonne: Quelles sont vos première, deuxième et troisième réalisations? Les compétences que vous avez acquises dans des emplois ou domaines différents peuvent être recyclées pour les besoins du nouvel emploi ou de la nouvelle industrie de votre choix.

Méfiez-vous interviewers sympathiques

Une entrevue d’embauche est un peu comme une entrevue accordée aux médias. Plus vous parlez, plus ça va mal. Bien sûr si vous avez l’air timide, distant ou peu bavard, vous risquez de véhiculer l’image d’une personne peu sûre d’elle même. Toutefois, vous devriez vous méfiez des recruteurs trop sympathiques qui font tout pour vous mettre à l’aise. Ils savent déjà que vous avez bien préparé votre entrevue et que vous avez répété assez souvent. Ils aimeraient que vous soyez moins sur vos gardes pour voir qui se cache derrière le masque professionnel.

Comment savoir quand on parle trop ou pas assez? Je vous renvoie à votre plan de marketing parce que c’est là qu’il prend tout son sens. Notez que votre message principal n’est qu’une sélection et non l’intégralité de tous vos acquis. Tant que vous restez dans les limites du plan, vous êtes sur la bonne voie. Cela nous amène à notre dernier point.

Fermer le catalogue et conclure la vente

Ce n'est pas au recruteur de choisir vos points forts. Fermez ce catalogue.

Vous êtes un vendeur et votre produit est un condensé de vos compétences. Les vendeurs essayent toujours de savoir le plus possible sur leur client potentiel avant de lui présenter un produit adéquat. Les vendeurs misent toujours sur les forces de leurs produits tout en prenant soin d’en minimiser les faiblesses. Après toutes les belles paroles, il faut terminer la vente. Vous pouvez utiliser toutes sortes d’artifices avant et pendant l’entrevue, mais après il faut conclure la vente.

Parce que c’est une vente, vous devriez laisser votre catalogue à la maison. On a déjà expliqué que vous devez vous en tenir aux quatre colonnes de votre plan pour rester concentré. À la fin de l’entrevue, assurez-vous que vous avez abordé tous les points principaux.
Énumérez toutes vos compétences serait comme ouvrir le catalogue et demander à l’interviewer de choisir ce qui lui plaît. Les vendeurs ne se risquent jamais à embrouiller leurs clients en faisant l’étalage de tous les produits existants. Ils étudient la personnalité de leurs interlocuteurs dans le but de trouver des produits qui leur plairait.
À la fin de l’entrevue, le recruteur ne devrait pas se demander quelles sont vos points forts.
Concluez la vente, fermez le catalogue

Publicités
Tagué , , , , ,

2 réflexions sur “Se commercialiser pour se faire engager

  1. Zsupe dit :

    Hello there, I don’t know a word you’ve written lol. I am supermassiveblack, the reason you found nothing on my blog was because I’ve shifted to my own domain and according to timethief my new website has virus so I should unlink it on the wordpress forums. But it doesn’t have any virus any more however he/she just thinks I shouldn’t link it there because that would be promoting my blog. :S
    So yeah, pay me a visit anytime you like. 🙂

  2. hibiscusjaune dit :

    Hi Zsupe, thank you for stopping by! I rook a quick look at your website; looks interesting and I’ll definately be back later. Are you from Pakistan? If yes, it’d be refreshing to read from an Asian blogger!

    Meanwhile, note that all posts on this blog are written in both English and French. You can find the English version to this article here: http://wp.me/pwZGb-la

    Take care!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :